Sélectionner une page

Le tract du 10 juillet 2019

L’été, en France, est le moment que choisissent nos gouvernants pour sortir leurs « mauvais coups » – hausse des taxes, du prix du gaz ou de la carte Navigo.

En 2019, le couple Édouard Philippe / Emmanuel Macron nous a mijoté un sale coup beaucoup plus grave, une nouvelle étape dans la destruction de la société : la PMA sans papa. Bientôt, la Sécurité sociale remboursera aux femmes seules ou en couple la procréation d’enfants qui ne connaîtront pas leur géniteur.

Et, comme on va bientôt le découvrir, le vrai but est de rendre la PMA gratuite pour tout le monde : votre couple est fertile ? Sous le prétexte de l’égalité des droits, vous pourrez demander l’accès gratuit à la PMA, qui vous permettra de choisir le sexe, la couleur des yeux etc. Gratuitement.

La Sécu ne rembourse plus lunettes ? Mais elle trouvera de l’argent (où ?) pour que tout le monde puisse choisir les caractéristiques de son bébé « à la demande » !

Selon Édouard Philippe, le projet de loi sera tenu secret jusqu’à la fin juillet. Puis, les Français pourront le lire sur la plage.

L’objectif : passer la loi en force en septembre !

Macron avait promis un grand débat sur ces questions sociétales. Il a eu lieu. Ses résultats sont aujourd’hui complètement oubliés. Ou ignorés. Retrouvez-les sur notre site www.familles93.org

La rentrée montrera que les Français n’entendent pas se laisser faire.

Préparons-nous à nous à nous mobiliser en septembre !

VINCENT LAMBERT : LA MISE À MORT

Vincent Lambert est aujourd’hui soumis à une mise à mort lente, provoquée par le chef du service où il est hospitalisé, alors qu’il reçoit pour seul « traitement » depuis 10 ans l’alimentation et l’hydratation.

N’oublions pas le nom du Professeur Sanchez qui, « couvert » par le dernier arrêt de la Cour de Cassation, a pris la décision d’arrêter les soins donnés à Vincent !

Malgré l’injonction de l’ONU demandant à l’État français de reprendre les soins.

Près de 1800 personnes sont aujourd’hui en France dans un état de santé comparable à celui de Vincent. Une nouvelle loi viendra-t-elle bientôt rendre plus explicite le droit de tuer ces personnes handicapées qui veulent vivre malgré leur handicap?