Sélectionner une page

Le tract du 3 juillet 2019

Ceux qui dirigent la France veulent l’aligner sur la « bien-pensance ». Ils oublient de dire que, heureusement, les pays « qui pensent bien » sont minoritaires à l’ONU, même si hélas, hélas, l’Europe est leur premier bastion.

Après avoir légalisé le « mariage » entre personnes de même sexe, on passera bientôt à la prochaine étape de la « révolution sociétale » : « la PMA pour les femmes seules et les couples de femmes. » En attendant « la GPA » (pour les couples d’hommes…puis pour les hommes seuls).

Ainsi, si Macron persiste, on connaîtra bientôt (fin juillet, selon Édouard Philippe) le mode d’emploi : une loi (dont le projet existe déjà) permettra de concevoir des enfants qui jamais ne connaîtront leur père. Et le coût de ces conceptions d’enfants sans père sera supporté par la Sécurité sociale. Donc, payé par nous.

Il est encore trop tôt pour dire comment nous allons nous y prendre. Mais nous vous dirons bientôt comment vous mobiliser !

Pensez-y dès maintenant : dès septembre, il faudra nous faire entendre !

Nouvelles de la décadence

La députée Agnès Thill virée de la République en Marche

• LREM, le parti de Macron, a exclu la députée Agnès Thill pour avoir dit qu’elle était contre la PMA « pour tous ». Pour Macron, toutes les opinions sont recevables. A condition qu’elles aillent dans le sens qu’il dit : mariage homosexuel, puis PMA, puis GPA.

SCHIAPPA : Les médecins seront-ils bientôt obligés de pratiquer des avortements même s’ils réprouvent cet acte ?

• C’est du moins ce que prône la ministre à l’Égalité femmes-hommes.

Nouvelles de la reconquête

• Le 1er juillet 2019, Mme Viviane Lambert, mère de Vincent Lambert, ses avocats et son médecin conseil ont été reçus au Palais des Nations à Genève, à l’occasion de la 41e session du Conseil des droits de l’homme des Nations unies. A l’ONU, le Conseil des droits de l’homme (CDPH) est l’organe intergouvernemental de supervision du respect par les États des droits de l’homme, et notamment des droits des personnes handicapées. Le CDPH a réitéré hier en urgence auprès de l’État français sa demande de maintenir de l’alimentation et de l’hydratation de Vincent Lambert. Souvenons-nous que, le 17 mai dernier, le Défenseur des droit lui-même avait rappelé le caractère obligatoire de ces mesures. Le Professeur Sanchez, qui dirige le service où est hospitalisé Vincent a, pour sa part, une nouvelle fois, ordonné l’arrêt de l’alimentation et de l’hydratation.

Mickey au service des groupes LGBT ?

• L’appel de Citizen Go à boycotter les parcs Disney après l’organisation d’une marche des fiertés homosexuelles à Marne-la-Vallée a été entendu :près de 400 000 internautes ont appelé à boycotter cette Gay Pride dans un parc normalement destiné aux enfants.