En France, les lois nouvelles doivent être adoptées par les deux chambres parlementaires : l’Assemblée nationale et le Sénat. En pratique, quand un texte est proposé au Parlement par le Gouvernement (on parle alors d’un « projet de loi »), il doit être approuvé, dans les mêmes termes par les deux assemblées : le Sénat et l’Assemblée nationale.

En cas de désaccord des deux chambres (on est maintenant pour la loi de bioéthique, dans cette situation), une commission composée de représentants de chacune des assemblées se réunit pour tenter de se mettre d’accord sur un même texte susceptible de trouver une majorité au Sénat comme à l’Assemblée nationale.

Le projet de loi bioéthique approuvé par l’Assemblée nationale le 1er août a été voté par 60 députés seulement contre 37.

Il y a donc 480 députés qui ne se sont pas prononcés !!

Il faut donc saisir chacun de ces députés « muets » pour exiger qu’ils s’engagent courageusement contre ce nouveau « changement de société » dont les Français ne veulent pas, comme le montrent sans équivoque les derniers sondages.

Pour cela, chacun de nous doit contacter son député.

Notre vote en 2022 tiendra compte de son vote pour ou contre la loi de bioéthique et il (ou elle) doit le savoir.